Prochain thème : ZINC

Image libre de droit (site Visual Hunt)

Je me demande toujours, comment, chaque nuit après leur fermeture et jusqu’à leur ouverture, ou en cette période de confinement, font les zincs pour ne pas fléchir sans leurs piliers ?
Ce « Métal brillant, d’un blanc bleuâtre, ductile et malléable » (CNRTL) a de nombreuses utilisations comme par exemple en pigment de peinture de bâtiment, baignoire, bassine, chéneau, marquise, seau, tuyau, — pendant la guerre — monnaie et toiture. Nombreuses sont les couvertures zinc, à Paris, et « quand les monuments s’éteignent, il y a des gens qui montent sur les toits […], ils sortent peu à peu, et envahissent en silence les toits et les balcons. Ils montent aux échelles, se pendent aux paratonnerres et aux antennes, font des glissades le long des bandes d’ardoise, courent sur les corniches, enjambent les parapets et sautent au-dessus des ruelles. Derrière les cheminées, ils s’embrassent, et quand il fait bon, ils font l’amour sur les terrasses». (ROCHANT, Eric (réalisateur). De Un monde sans pitié, Mars Distribution, 1989, 84 minutes).

Pour contribuer à Revue Méninge #19 envoyez vos créations textuelles, graphiques, sonores et audiovisuelles à revuemeninge@outlook.fr avant le 30 juin 2020 !

Critères de base des envois

Chaque envoi doit contenir au maximum 5 œuvres et une biobibliographie succincte (100 mots maximum).
Critères de sélection de base :
Texte : Maximum deux pages par poème.
Arts graphiques : Résolution minimale 300ppp.
Tout envoi ne répondant pas aux critères ci-dessus ne sera pas pris en compte.